Trois kilomètres à Prague pour la nouvelle identité du site

Salut ! Quelques ennuis de santé enfin apprivoisés, j’ai retrouvé l’envie partager mes élucubrations, mes joies en voyage, mes visites improbables et mes découvertes insolites. Après des mois de recherche, il aura suffi de trois kilomètres à Prague pour donner une nouvelle identité à ce site web.

En un clin d’oeil

Ce blog/journal de voyage a été rebaptisé “Dans les pas d’Alain”. J’ai l’habitude de beaucoup marcher et je voulais que mes futurs lecteurs sachent d’emblée de quoi ça parle. L’ancien titre, “Parcourir le monde” était devenu fade et plat. Il ne disait rien de mon envie de me balader à pattes plutôt qu’en voiture, de partir à la rencontre des autres et de partager ces expériences. Après des mois de recherches, ces quelques kilomètres pour rejoindre le centre Prague à pied m’auront permis d’entrevoir la nouvelle identité de ce blog.

Trois bornes à pied vers la nouvelle identité du site

Depuis longtemps, j’avais envie d’aller comparer la capitale tchèque à la ville de Vienne, en Autriche. Une ville que je connais bien pour y avoir habité plusieurs mois. C’est en allant à Prague qu’une subite inspiration a fusé. Je cherchais une nouvelle identité pour ce site web depuis un bout de temps déjà. Rien de cohérent n’avait émergé des quelques tempêtes de cerveaux organisées sur le pouce, des réunions créatives autour de quelques (trop) rares Guinness ou de mon imagination infertile.

Quinze heures de train pour que jaillisse l’idée

Une quinzaine d’heures de train, quatre frontières et une nuit passée dans un compartiment vide auront été nécessaires pour qu’enfin jaillisse le trait de génie.

Trois kilomètres à Prague pour trouver la nouvelle identité de ce site Web.

Je quitte Liège vers 20 h en direction de Maastricht afin de rejoindre Cologne. On peut faire plus simple, mais je devais suivre les contingences d’un billet acheté très bon marché sur un site internet improbable… Belgique — Pays-Bas — Allemagne. J’avais déjà franchi trois des quatre frontières en moins de 100 kilomètres.

Récit :

Je quitte Liège vers 20 h en direction de Maastricht afin de rejoindre Cologne. On peut faire plus simple, mais je devais suivre les contingences d’un billet acheté très bon marché sur un site internet improbable… Belgique — Pays-Bas — Allemagne. J’avais déjà mis le pied dans trois des quatre pays de mon aventure en moins de 100 kilomètres.

À Cologne, je dispose de moins de trois minutes pour faire le saut de puce entre mon tortillard néerlandais et l’express teuton qui me mènera à Prague après une autre courte halte à Berlin. C’est musclé, mais ça le fait. On file à plus de 180 km/h, il est 22 h 30 et je suis seul dans mon compartiment. Les conditions idéales pour piquer un petit somme.

Au matin naissant, de modestes gares tchèques aux noms exotiques défilent sous mon regard encore fatigué. Surprise désagréable, à Prague, on est déposés en banlieue. Je dois marcher plus de trois kilomètres au milieu de la circulation dense des travailleurs énervés qui partent bosser pour rejoindre le centre-ville… Beaucoup de voitures et ça roule vite. Au bord du chemin, c’est épatant, je croise de minuscules plaques qui égrènent les repères kilométriques. C’est comme le long des autoroutes belges, avec un rappel tous les 100 mètres.

La naissance du padalin à pied 

Je m’ennuyais et j’ai commencé à compter mes pas entre la borne vingt-deux et le kilomètre vingt-cinq. Je sais maintenant que 1 168 enjambées me permettent de parcourir un kilomètre. Mais ce nombre ne revêt aucun caractère amusant. J’ignore pourquoi, mais j’aime bien le chiffre sept. Alors, j’ai arrondi à 117 foulées pour 100 mètres et j’ai divisé le tout pour obtenir l’âge du conducteur du train… euh, je m’égare…

Savants calculs

Après d’habiles calculs à une table du Café Louvre, j’ai trouvé qu’un de mes pas mesure en moyenne 0,854 7 m. C’est presque six centimètres de moins que son vieux cousin le yard anglais. Ainsi est née la longueur du pas d’Alain, immédiatement transformé en “padalin” (référence déformée aux paladins, ces chevaliers qui suivaient Charlemagne à travers l’Europe de l’époque, à pied ou à cheval).

Trois kilomètres à Prague pour trouver la nouvelle identité de ce site Web.
La nouvelle identité du site trouvée à Prague.

Comme j’écrivais ce texte, j’ai vu que 615 amis s’étaient connectés à ce site. Alors mon kilomètre à moi il mesure 615 fois 0,854 7 m. Donc un amidalin (le jeune frère du kilomètre) efface 525,64 mètres, donc 525 mètres pour faciliter les choses.

Voilà, c’est ça une élucubration : une histoire sans queue ni tête, juste pour marquer mon retour sur le Net. Avec le nouveau nom et le padalin, j’espère pouvoir divertir mes lecteurs et leur apporter un peu de la joie que j’ai pu éprouver à chacun de mes voyages, lors de mes balades ou de ces randonnées au long cours qui me plaisent tant.

Allez, accrochez-vous, me revoilà.

Alain
Suivez-moi
Les derniers articles par Alain (tout voir)

One Reply to “Trois kilomètres à Prague pour la nouvelle identité du site”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.